Notre Blog de 
Voyage
 
 
Le 16 novembre nous sommes arrivés à Cancún au Mexique. Nous sommes restés chez Antonia (membre de l'hospitalityclub.org) et sa famille. Le 17, nous nous sommes rendus en ferry jusqu'à Isla Mujeres où Ivan est allé retrouver quelques amis qu'il s'était faits durant son voyage précédent sur l'île en 1999. Le matin suivant, nous avons quitté Cancún pour nous rendre au Belize. Nous avons été pris en autostop jusqu'à Tulum, toujours au Mexique, où nous avons pu visiter les ruines d'un site archéologique Maya (jetez un œil à nos photos !!). En fin de journée, nous avons été pris en stop jusqu'à la frontière entre le Mexique et le Belize par un couple qui vivait dans le coin.
 
Il était déjà tard dans la soirée quand nous avons franchi la frontière. Nous nous sommes donc installés et avons attendu que quelqu'un nous prenne en stop jusqu'à Belize City. D'autres personnes étaient aussi là à attendre qu'on les prenne car les bus ne fonctionnaient pas ce soir-là le week-end étant un week-end chômé. Nous avons reçu plusieurs fois le conseil de nous rendre dans la ville la plus proche, d'y passer la nuit et de tenter notre chance le matin suivant. Mais nous avons préféré essayer cette nuit-là Belize City étant bien plus loin que la ville la plus proche... Petit à petit, toutes les personnes attendant d'être accompagnées jusqu'à la ville la plus proche ont été prises en stop et nous nous sommes retrouvés seuls dans cet endroit désert. C'est à ce moment qu'un pick-up avec sept gars à l'intérieur s'est arrêté et nous a demandé, voyant notre panneau, si nous voulions aller à Belize City. Après qu'Ivan est allé parler avec eux, entrant sa tête à l'intérieur du pick-up pour vérifier une quelconque odeur d'alcool mais n'en détectant aucune, il a appelé Karen pour li demander son opinion. Karen, tout d'abord surprise de voir tant d'hommes dans le véhicule se demandant à quel endroit nous pourrions nous asseoir, s'est souvenue de notre règle que nous n'irions jamais dans un véhicule ayant plus e deux personnes à son bord, qui plus est, que des hommes. Nous nous sommes regardés, tous deux ayant un feeling positif aussi avons-nous accepté cette offre.
 
Nous nous sommes donc retrouvés assis à l'arrière du pick-up, à l'extérieur avec quelques sacs plastiques semblant contenir les emplettes probablement effectuées du côté mexicain de la frontière par les gars entassés à l'intérieur du pick-up. Le véhicule a alors démarré pour se rendre jusqu'à Orange Walk, où ils nous ont dit qu'ils devaient déposer quelques-uns d'entre eux expliquant qu'ils auraient alors de la place pour nous à l'intérieur. C'est pendant que l'engin démarrait que nous avons eu une seconde pensée concernant la sécurité dans une camionnette avec sept gars. Aussi avons-nous commencé à prier pour plusieurs kilomètres. Après un long moment de route dans le noir et dans le froid de la nuit, suivant la route principale, le pick-up changea soudain de direction, sortant de l'axe principal allant vers Belize City. Nous nous sommes alors regardés l'un l'autre trouvant de le regard de l'autre le même regard inquiet. Ivan a alors sorti son GPS pour essayer d'identifier notre destination tandis que Karen disait encore plus de prières. Nous avons tous deux été soulagés voyant que nous étions à Orange Walk. Ainsi qu'il nous avait été annoncé, quatre des sept hommes sont descendus du véhicule et nous avons pu entrer dans la chaleur de l'intérieur.
 
Après être entrés à l'intérieur, comme de coutume, Ivan commença à parler avec les gars restants. L'un d'eux revenait tout juste au Belize de plusieurs années d'études passées à San Antonio, Texas. Nous avons alors raconté nos aventures texanes. À un moment, il fut question de se présenter. Ivan se trouvait assis à côté d'un gars qui s'appelait Navid. Il lui a demandé s'il était musulman, faisant part de sa surprise d'entendre un nom moyen-oriental au Belize. Navid répondit qu'il est persan. Karen lui demanda s'il parlait Farsi (la langue parlée en Perse/Iran) et Navid répondit que oui. Karen dit alors que beaucoup d'amis Persans, et, hésitant, elle ajouta, des amis Persans qui sont Bahá'ís. Navid, surpris d'entendre cela, répondit à notre grande surprise qu'il est Bahá'í ! L'atmosphère s'est alors soudainement détendue et plus loin dans la conversation, nous avons appris que Farshad, assis à droite du conducteur, est lui aussi Bahá'í et qu'ils connaissent très bien le couple de Bahá'í que nous étions supposés visiter le lendemain à midi. Nous avons passé la nuit chez Navid et son frère Neysan à Belmopan, la capitale du pays. Le jour suivant, sur le chemin de l'aéroport où ils allaient tous deux chercher leur frère arrivant des États-Unis pour une visite, ils nous ont déposés pour midi chez le couple d'amis où nous étions attendus. Y a-t-il encore quelqu'un pour croire aux coïncidences ? ;-)
 
 
Tuesday, November 21, 2006
Du Mexique jusqu'au Bélize... Coïncidence ???
Notre chauffeur, Farshad, Navid, Ivan et Karen

free web stats