Notre Blog de 
Voyage
 
 
L'avion pour Moscou était plein, la nourriture était décente et les films acceptables. Nous sommes arrivés à Moscou à l'heure prévue malgré un départ retardé à cause du trafic aérien bouchonnant à JFK. Nous sommes restés deux heures à l'aéroport de la capitale russe avant de nous embarquer pour New Delhi, en Inde, toujours avec Aéroflot, la compagnie aérienne russe. Sur ce vol, il y avait près de 70% de passagers en moins, les places étant presque toutes vides. C'était un appareil visiblement assez vieux, à tel point que nous plaisantions à savoir si le matériel d'urgence était toujours en état de marche, espérant que le toit qui vibrait resterait intact... Nous en sommes venus à la conclusion que nous devions être à bord d'un vol d'entraînement pour le personnel d'Aéroflot ! Les hôtesses n'étaient pas des plus aimables, les couvertures n'étaient pas vraiment propres bien que retirées d'un plastique, il n'y avait pas d'écran(s) donc pas de films ni d'information concernant la progression du vol, il n'y avait pas de casque audio donc pas de musique ni radio, le repas végétarien que nous avions commandé n'avait pas de dessert... En un mot, peu de confort moderne !
 
Nous sommes arrivés à l'aéroport de New Delhi sans problème vers 22h30, avons récupéré nos sacs à dos et nous sommes frayé un chemin dans la foule à la sortie parmi tous ces gens tenant des petits panneaux avec des noms de personnes dessus. Nous nous sommes rendus à un simple relais de téléphones payable après appel auprès du tenancier pour appeler le seul contact que nous avions à New Delhi. Au début, on nous a dit que notre appel devait être 2 roupies indiennes (Rs) par minute mais après l'appel de moins de 5 minutes, la facture était de 138 Rs pour le service. Ivan s'est alors renseigné auprès des gens autour de nous combien l'appel devrait coûter et il y a même une personne avec qui il a parlé qui est aller se faire expliquer le pourquoi d'une note si salée. En fin de compte, nous avons payé 10 Rs.
 
Notre ami a arrangé notre séjour dans un lieu de confiance qui a quelques chambres pour dépanner pour ses amis pour un maximum de 3 nuits. Nous avons utilisé de l'aéroport le service de taxis prépayés pour nous rendre sur place. La personne derrière son guichet nous a tout d'abord annoncé un prix puis, après qu'Ivan mentionne qu'on lui a dit que le prix devait être moindre, bizarrement, le guichetier baissa son prix... Nous pensions alors que nous étions en de bonnes mains et que nous pourrions être dans notre chambre en quelques minutes puisque nous payions les services d'un taxi. Après avoir entassés nos bagages dans le coffre, nous avons réalisé que notre chauffeur ne parlait presque pas anglais. Aussi nous avons trouvé judicieux qu'il parle avec d'autres chauffeurs avant de quitter la station de taxis afin qu'il se fasse expliquer la route pour se rendre à notre destination mais il nous a dit qu'il savait et que c'était ok. (D'ailleurs, les gens conduisent à gauche en Inde...) Nous avons passé dans ce taxi ce qui nous a semblé être deux bonnes heures, allant et venant, allant et revenant dans les mêmes rues, visiblement perdus. Parfois notre chauffeur s'arrêtait, descendait de voiture pour demander son chemin avant qu'enfin nous n'arrivions à destination. Le chauffeur de taxi prépayé, au lieu de nous présenter des excuses pour avoir mis tant de temps pour trouver l'endroit nous a demandé en toute bonne foi une récompense pour le temps que cela lui avait pris pour nous conduire à destination. Le croyez-vous ???
Il faisait froid dehors. Il était plus de deux heures du matin... Qu'allait-il se passer si personne n'était là pour nous ouvrir ? Allions-nous passer la nuit dehors avec nos sacs ? Finalement, nous avons vu et réveillé un agent de sécurité qui dormait et avons été soulagé de voir que nous étions attendus, étant conduits dans la chambre de dépannage pour passer les quelques dernières heures de nuit qui restaient avant de rencontrer notre ami dans la matinée.
 
Vers 5 ou 6 heures du matin, nous avons été réveillés par le son d'une bruyante fanfare se déplaçant dans le lointain que nous avons finalement pu identifier comme étant les répétitions du défilé de la fanfare militaire qui devait être présentée dix jours plus tard à l'occasion de la fête nationale de la République (26 janvier).
 
Premières impressions de Karen pour son premier jour : L'Inde est vraiment froide la nuit ! Que devient cette image de l'Inde chaude et même caniculaire !? Tout le monde cherche à arnaquer les étrangers !!! La nourriture est trop EPICÉE pour elle !!! Elle a essayé un simple sandwich à l'aéroport et s'est trouvée déçue par la grande quantité de CHILI qu'il y a dedans. Presque trop FORT pour manger... Tout le monde conduit comme des fous en INDE.
 
Nos premiers clichés indiens peuvent être admirés ici. Régalez-vous !
 
 
Marché aux guirlandes de fleurs à Howrah, Calcutta
Thursday, February 1, 2007
En transit vers l'Inde : vers un autre monde...

free web stats