Notre Blog de
Voyage
 
 
Ces deux derniers jours (et nuits) ont été passés à fabriquer nos lettres de remerciements pour les invités à notre mariage et ceux ayant participé à la "fête surprise" que Viki, notre bonne amie d'Allemagne avait organisée pour bien dire au revoir à Karen (restée 4 ans et demi en Allemagne) et Ivan (resté 10 semaines en Allemagne).
Eh oui ! Nous voici enfin sur les routes, sillonnant les pays en autostop, rencontrant diverses personnes, découvrant le monde, partageant des moments de découvertes, des galères et des joies !!
La maman de Karen nous a déposé hier en fin d'après-midi à l'entrée nord de London, Ontario pour que nous puissions plus facilement être pris en autostop par les véhicules allant vers la frontière des États-Unis. C'est un jeune Canadien qui nous a finalement pris avec son pick-up après une bonne demi heure d'attente. Il étudie les Sciences Politiques et s'intéresse plus particulièrement au rapport Pouvoir/Religion et ne connaissait pas encore la Foi Bahá'íe. Une belle occasion s'est offerte à nous de le renseigner !
C'est Bob, le deuxième à nous avoir pris en stop qui nous a déposé au poste frontière de Sarnia, côté canadien. Lui est agriculteur et a vu notre sourire sur le bord de la route, entre pluie et coucher de soleil, s'est arrêté, nous a demandé d'où nous venions pour enfin dire qu'il ne prenait pas d'autostopeurs. Ivan lui a alors proposé de montrer son passeport et il a finalement dit "Allez montez, je vois que vous n'êtes pas mauvais !"
C'est un pont qui joint les États-Unis et le Canada, juste de l'autre côté de Sarnia, un pont accessible, sécurité oblige, seulement par véhicule motorisé. Et bien entendu, Bob étant reparti, comme faire du stop sur place est littéralement impossible, la seule solution proposée par les responsables sur place était le taxi.
Onze dollars canadiens que cela nous a coûté ! Onze dollars nous qui n'avons qu'un budget de 5 euros par jour pour tous les deux ! Nous avons donc dû prendre les sous du budget du lendemain... M'enfin... Première et dernière concession pour cela, enfin, c'est ce que nous espérons !
Déposés ensuite à l'extérieur de Port Huron sur la route de Flint dans un petit trou de campagne, nous avons passé la nuit à la belle étoile, les moustiques et les biches, non loin d'un club hippique. Pas trop froid, pas de pluie et petit déjeuner dans l'herbe !
Alors, combien nous envient de cette liberté retrouvée ?
 
 
Karen et Ivan au réveil ce matin aux États-Unis d'Amérique, entre Port Huron et Flint. C'est le premier matin de leur voyage en stop.
Thursday, September 28, 2006
Nous sommes enfin partis !!

free web stats