Notre Blog de 
Voyage
 
 
Nous sommes montés dans le bus à San Salvador, El Salvador lundi matin à 6h15, avons traversé le Guatemala et sommes arrivés à Tapachula, Mexique aux environs de 20h00 le même soir. À 21h30 nous avons pris place dans le bus de nuit pour Mexico City. Une courte sieste et trois films et demi plus tard, nous sommes finalement arrivés l'après-midi du mardi. Nos pieds ne rêvaient que de marcher de nouveau !!
 
Nous avons pris le métro jusqu'à un endroit où nous avons attendu notre hôte suivant de l'hospitalityclub.org. Nous avions plusieurs heures d'attente aussi Karen est parti en chasse de quelques aliments adaptés au régime de Karen et Ivan. Partout se vendaient des tacos pour 3 pesos l'unité (25 centimes d'euro). Karen a trouvé un étal de tacos vendant des tacos aux pommes de terre avec un choix de sauces à volonté. À sa grande surprise, elle trouva parmi ce choix de sauces, une merveilleuse sauce verte aux avocats qu'elle a très généreusement versé sur les tacos tout juste achetés, y ajoutant des tomates et de la coriandre fraîche, rajoutant par-dessus encore cette sauce verte. Fière de sa découverte, elle est retournée près d'Ivan avec ses tacos végétariens. Il les a regardés avec quelque inquiétude dans son regard, lui a demandé de goûter la sauce avant d'en prendre une grande bouchée... c'est seulement à ce moment-là qu'elle réalisa que la sauce aux avocats était une sauce chili vraiment piquante !! Certains disent que Dieu adore rire eh bien Il a certainement dû bien se marrer à ce moment-là. Le commentaire d'Ivan voyant la mine déconfite de Karen fut "Ne t'en fais pas... c'est une bonne préparation pour l'Inde !!!" engloutissant les restes des deux tacos forts et piquants. Karen est retournée auprès du marchand de tacos pour en avoir d'autres mais cette fois sans sauce verte...
 
Nous avons ensuite bougé nos sacs dans un autre coin juste à côté de la sortie du métro où il y avait moins de monde et avons attendu là quelques temps. Une jeune ado très maigre d'une quinzaine d'années, portant un petit sac à dos d'enfant s'est approchée de nous et s'est mise à nous parler. Ivan remarqua dès le début de la conversation qu'elle avait quelque chose à l'intérieur de sa main qu'elle gardait précieusement. Après quelques minutes trois de ses amis, curieux eux aussi, se sont joints à la discussion. Ils avaient tous entre 15 et 19 ans. Elle nous a montré le seul contenu de son petit sac à dos plastique pour enfant : une bouteille de diluant/détergent qu'elle et ses amis ont l'habitude de sniffer. Ils avaient tous dans leur main un petit bout de kleenex imbibé de ce produit qu'ils portaient à leur nez et bouche. Elle nous a dit qu'une bouteille comme celle-là valait 28 pesos (2,30 euros) et leur durait trois jours. Ils demandaient de temps à autre de voir des euros et des dollars que bien entendu nous ne leur montrions pas. Sur les bras frêles de la fille, sur le front d'un des jeunes garçons qui nous ont montré du doigt leur "chambre" sous un pan de plastique dans la rue voisine, nous pouvions voir des petites traces de disputes, quelques bleus bien nets...
 
Finalement notre hôte, Al, est arrivé et il nous a accompagnés jusque chez lui. Al est lui aussi un tourdumondiste qui a visité une soixantaine de pays. Il parle espagnol, anglais, français et portugnol, s'intéresse à l'Histoire et bien entendu à la Géographie. Si nous lui trouvons un bon prix pour un billet d'avion pour l'Inde, il nous a dit qu'il se rendrait en Inde dès janvier !
 
Ce matin, après avoir dû échanger quelques dollars américains en pesos mexicains pour pouvoir prendre le bus, nous avons pu nous rendre à l'Ambassade de l'Inde. Le Consul de l'Inde lui-même a demandé à nous rencontrer comme il avait quelques questions à nous poser concernant notre situation pour décider si oui ou non il allait nous autoriser de remplir un formulaire de demande de visa puisque nous ne sommes pas résidents aux Mexique. Il nous a finalement donné cette permission et à présent, nous voilà un pas plus près de l'Inde ! Les visas devraient être fin prêts la première semaine de janvier.
 
Voici quelques-unes de nos premières impressions de Mexico City : la température est bien plus fraîche ici. La ville est au-dessus de 2000 mètres du niveau de la mer. La ville est très sale avec de la poussière noire partout, sur le sol, les bâtiments, les véhicules, arbres, dans l'air, partout. Karen a remarqué jusqu'à présent au moins trois ou quatre personnes avec des masques bleus couvrant la bouche et le nez. Il y a bien moins d'agents de sécurité armés et de barbelés autour des bâtiments qu'à El Salvador. La plupart des gens porte des manches longues et/ou des manteaux (parfois même des doudounes !) pendant la journée quand le soleil brille intensivement et que pour nous il fait suffisamment chaud pour ne porter qu'un tee shirt. Nous pensons que c'est probablement pour cela que tant de chiens portent aussi des manteaux dans les rues et dans les propriétés. La nuit, il y a des illuminations de Noël partout. Le système du métro fonctionne de la même façon qu'en France (peut-être moins de grèves ? ˆˆ) sauf qu'ici ils utilisent des symboles visuels pour représenter chaque station, probablement pour que les personnes ne sachant ni lire ni écrire puissent trouver leur chemin plus facilement...
 
Demain est un jour de repos : dodo et organisation de notre séjour !
 
 
Le marché de Noël à Mexico City, Mexique
Saturday, December 23, 2006
Mexico City, première partie

free web stats