HISTORIQUE
 
 
Ces principes de vaste envergure, promulgués voici deux siècles en Perse où régnait une étroite orthodoxie religieuse, provoquèrent de cruelles persécutions.
 
 
Le 23 mai 1844, le jeune Prophète "le BÁB", Précurseur de la Foi Bahá'íe, avait annoncé la venue imminente d'un grand Éducateur mondial, le Promis ou le Messie attendu par toutes les grandes religions et prédit dans les prophéties de toutes les Saintes Écritures. Dans leurs efforts pour exterminer ce Mouvement naissant, les autorités martyrisèrent le Báb (1850) ainsi que plus de 20 000 de ses adeptes qui fertilisèrent, par leur sang, le sol de la Foi Bahá'íe, démontrant l'authenticité divine de cette foi par le sacrifice de leur vie.
 
 
BAHÁ'U'LLÁH, fils d'un ministre d'État, échappa comme par miracle au massacre. Il fut emprisonné, torturé, dépossédé de ses biens, puis exilé à perpétuité de son pays natal : à Baghdád d'abord, où, en 1863, il déclara être la "Manifestation de Dieu" annoncée par le Báb. Il fut finalement transféré à la ville-prison de Saint-Jean-d'Acre en TERRE SAINTE, où sa vie se termina après 40 années d'exil et d'emprisonnement (1892).
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
                                            Photos de la prison de St Jean d'Acre, Isräel.
 
 

free web stats